L’Europe dit Non au brevets logiciels

Bonne nouvelle pour toutes celles et ceux qui craignaient une américanisation du droit logiciel. Le parlement européen s'est opposé au texte qui aurait autorisé les brevets logiciels.Les brevets logiciels auraient permis à des entreprises et des personnes de droit privé de s’approprier des portions de codes ou de simple principe de fonctionnement de logiciel.
La directive allait dans le sens de privatiser les idées.
La première victime de cette directive aurait été les logiciels libres. Tu sais ce truc qui est une aberration cognitive pour le capitalisme libéral pour lequel le mot "libre" est gratuit s’il n’est pas suivi "échange".
C’est quand même marrant comme deux mots qui sont au coeur de la solidarité deviennent inquiétants en si on les reunit.
Face aux libéraux, un petit slogan "Oui, l’échange est libre, nanananère"

Pour aller plus loin: