Un Freenaute content de sa Freebox

C'est pas souvent qu'on dit du bien de son fournisseur d'accès. J'ai d'ailleurs bien pesté contre le mien qui a mis plus de trois mois à réussir à me connecter… Là franchement j'ai râlé. Mais j'ai une certaine confiance en Free, l'idée que depuis le début c'est le fournisseur d'accès français qui a l'esprit Internet et que ça lui permet d'innover, d'avoir cette longueur d'avance qu'on paye parfois de qques dysfonctionnement pas pire que chez les autres. Alors courageusement, il y a trois mois j'ai commandé ma freebox… z'avez entendu parlé? Le truc qui fait explosé la puissance de votre connexion, ben après trois mois de patience sans infos sur l'état d'avancement de ma commande… elle arrive et …
J'ouvre le carton, y a bien tout, le boitier, les cables assez longs, une télécommande et même les piles.Je me dis que bon j'attends d'avoir expédié une mise à jour avant de prendre le risque de me retrouver dans la nuit des abonnés en perdition. Le lendemain fébrile, je débranche le modem, éteinds l'ordi comme écrit avec le petit papier…10 Minutes après, les branchements effectués, les drivers installés sans message d'erreur, je croise les doigts et relance.Un chti clic sur Firefox pour voir si o­npeut s'autoriser à rêver. Bingo… tout marche.Ajustement du réseau, et dix minutes après tous les ordis sont sur le net.Soyons fou, cette télécommande, elle sert pour piloter les chaînes de téloches qui sont sensées arrivées dans la péritel du boitier. La réception est garantie à moins de 2500m de ligne telephonique pour atteindre le central (le DSLAM dans le jargon technique). Je suis à 2800m, alors l'optimisme vise la surprise. Je branche une tite tivi, gave la zapette avec les piles et test…Diable ça marche, 100 chaînes au rendez vous. Bon y en a des payantes qui vont se barrer dans les deux mois qui arrivent, mais il en restera une cinquantaine… largement suffisant quand ça fait plus de 10 ans qu'on a pas eu une réception digne de ce nom. Avec une autre joie, y a pas TF1…Quand o­n a un jour avec, faut pas lésiner sur la chance. Au tour du téléphone. Là je dois dire qu'il a fallu attendre une douzaine d'heure pour que le numéro de tél que j'ai choisi soit activé… mais joie, bonheur, extase, le soir o­n pouvait s'amuser à faire une conférence à trois en illimitée compris dans le forfait qui n'a pas bougé de prix depuis l'abonnement précédent. Alors, c'est vrai c'est de la balle. Téléchargement à ultra haut débit, télévision et téléphone en même temps, rien ne bronche. Même si j'attends encore la prise en compte de quelques remboursement de ma connexion initiale, sur ce coup là je reste baba.