Nouvelle saison MoZeCliC

Ben non, MoZeCliC est pas mort.
Je vais pas vous raconté que cette nouvelle saison arrive avec plein de rebondissement, mais voili, on récupère du petit hack de la fin de l’hiver dernier… alors vraiment rien de neuf?Pas tout à fait et pas complétement.
Premier soucis qui a entraîné un peu beaucoup de retard: le défaçage de MoZéCliC.
Un petit rusé a trouvé le moyen de pénétrer l’ancienne version et à changer la page d’arrivée et quelques fichiers. Pas de dégâts (la base de données est intacte et rien n’a été détruit, même les fichiers remplacés ont été renommés sur le serveur mais pas bousillé)… N’empêche que, le hackeur n’a pas eu jusqu’à la bonté de me dire où était la faille. Résultat j’ai attendu plusieurs mois pour trouver des fichiers plus sûr a priori. Donc merci si vous êtes un gentil hackeur qui fait ses armes sur MoZéCliC d’avoir la classe de nous dire par où ça pêche.

Au menu des nouveautés bien concrête:
– Une nouvelle formule de newsletter que va falloir vous réinscrire car l’ancienne va disparaître.
– et surtout de la volonté de redonner une dynamique à l’ensemble en espérant que vous ayez envie d’y mettre du jus pour sortir un peu de la mode "ego-blog" où chacun fait sa petite page pour compter ses petits hits.
Donc la ligne éditoriale que je vous propose:
– des contenus originaux, impertinents, curieux, révoltés, drôles, subversifs
– des renvois vers les sites qui disent des choses stimulantes
– Et des espaces pour faire autre chose que débattre

Arf… du blabla mais c’est quoi les thèmes?
– Des coups de coeurs ou des coups de griffes culturels (mais plutôt des coup de coeur)
– Des dossiers de fond pour agir concrêtement et solidairement en toute simplicité sans se prendre pour les sauveurs du monde
– Des carnets de voyages pour faire découvrir des endroits insolites ou charmeurs
– Des trucs excitants qui parlent de loisirs, de plaisirs, de gourmandises, de phantasmes, d’envies, de passions
– Des conseils, des astuces, des bonnes adresses pour se balader dans un cybermonde qui respectent la pluralité, la confidentialité et l’inutilité.

Disons que c’est la réouverture du zinc numérique, patron siouplait, encore une bière, et vous remettez la même choses à mes potes qui ont eu cette rare gentillesse de me lire jusque là.

Bienvenue