histoire de régimes…

Les beaux jours arrivent et je sais ce que vous pensez : "encore une qui va nous faire le coup de la déprime phobique de la cellulite.
Ben pas du tout !
Je veux vous parler de végétarisme.
Avant toute chose pour celles et ceux qui en ont entendu parlé mais qui ont du mal à distinguer les différents courants alimentaires du végétarisme sachez qu'on qualifie de végétarien classique (dit aussi <font color="#3300cc">ovolactovégétarien</font>) toute personne ayant exclu de sa nourriture la viande et le poisson, nous avons ensuite le végétarien hindouiste (<font color="#3300cc">lactovégétarien</font>) celui qui ne mange ni viande ni poisson ni oeuf et enfin l'adepte de la macrobio ou <font color="#3300cc">végétalien</font> n'ingère ni viande ni poisson ni oeuf ni produit laitier.<font size="2">

Voilà les choses sont éclaircies (bien que les ampoules soient toujours dans les chaussures de Steph !).

</font>

Le fait est que le premier argument avancé par les végétaristes est la défense des animaux.
Permettez-moi non pas de controverser ce motif mais d'y apporter mon point de vue.
Je trouve tout à fait honorable de défendre les animaux mais je trouve bien injuste de leur accorder autant de délicatesse quand on sait que ceux-ci ont des pattes pour fuir et des cordes vocales pour hurler à la mort quand on les égorge… Mais les végétaux, eux, qu'ont-ils pour se tirer des flûtes quand la faucheuse se sert de nos mains pour les arracher à notre mère la Terre ou encore mugir lorsqu'on
les broient délicatement pour en faire de la purée, de la soupe ou tout autre met qui saura toujours satisfaire notre palai. N'avez-vous jamais pensé une fois dans votre vie à la souffrance de la salade, à l'appel du brocoli et de ses "choux" de confrères vous priant de ne pas l'arracher à sa petite vie paradisiaque, dans ce jardin qu'il voyait un comme île sereine loin de notre bitume étouffant, ne vous êtes-vous jamais projeté dans la peau d'oignon au lieu de pleurnicher sur votre propre sadisme (c'est peut-être d'ailleurs grâce à son intelligence que vous vous larmoyer ?!), et le haricot, et la courgette et toutes ses soeurs cucurbitacées, les faux fruits et les vrais, leurs potes fruits secs (qui en botanique ne sont pas des fruits séchés comme certains pourraient le croire…), et bien sûr je ne vais pas tous les cités mais je pense bien fort à eux et proclame
<font color="#ff6600">"Mangeons de la chaire animale par respect pour les végétaux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"
</font>C'est vrai n'est-ce pas plus lâche de prétexter ne pas manger de matières animales au nom de la défense des animaux plutôt que d'admettre tout simplement ne pas aimer cela ?
Et que dire de nous si pour leur bien nous entamons un peu plus leur ressources alimentaires à nos amis les bêtes, car ne nous voilons pas la face les végétariens ne mange pas moins ! Et sachez que globalement dans les pays dits "civilisés", "développés", nous mangeons trop. Alors au lieu de trier ce que vous manger (ne lisez pas en cela qu'il faut tout avaler quand même comme le jus des chaussettes de Steph qui l'on "sent" est aperçu contient d'autres substances innommables si l'on veut rester dans le politiquement correct !) mais modérer en quantité vos repas.

Et ayez à chaque bouchée une petite pensée pour nos amis les fruits et légumes.

Merci pour eux