AOL – Le retour des collabos dénonçant les utilisateurs de P2P

Un article de 01.net (25/02/03) nous apprend qu’AOL a envoyé un courrier à un de ses abonnés une lettre lui signalant qu’il partageait abusivement certains fichiers: « Nous avons été saisis d’une réclamation à propos d’un échange de fichiers peer-to-peer que vous avez mis à disposition des internautes via AOL ». En d’autres termes un éditeur de jeux à remonter les bretelles d’AOL en ayant repéré un utilisateur. Et AOL est tout près de faire la balance. C’est un tantinet gonflé…… gonflé parce qu’AOL fait une partie de sa pub sur la possibilité de ramener de la musique plus vite (ca sent un peu l’incitation non?). Gonflé parce que ca signifie qu’AOL utilise des données d’identification personnelles qui sont confidentielles si on s’en réfère à la CNIL. Une fois de plus on assiste à un joli jeu d’hypocrites qui visent à foutre la frousse aux internautes… et donc à faire cogiter des solutions alternatives moins sarkozables. En cherchant à flinguer pour l’avidité du moindre centimes, les majors contribuent juste à repousser les limites du partage et permettent aux vrais méchants de bénéficier de technologies d’anonymisation toujours plus puissante.
Enfin pas dit que ce genre d’incartade vichystes passent les doigts dans le nez comme en témoigne les réactions sur le forum de 01.net directement lié à l’article sus-cité.
En tout cas ca donne envie de télécharger plus vite de la musique sur AOL… on vous aura prévenu…
A+
Modit soit qui male n’y panse.