N6 – La chaîne con-génitale et con-sanguine

On le sait la consanguinité est un facteur qui conduit souvent à des pathologies neurologiques du nom de crétinisme. Identifié notamment dans les hauteurs alpestres au siècle dernier, la petite chienne qui monte qui monte semble en mesure d’atteindre les sommets du syndrome "crétin".
Bien sûr nous savions que M6, chaîne de télévision francaise pour les djeun’s était un pur produit commercial, mais démontrons comment sa stratégie initialement humble conduit à une épidémie qui fait monter la miévrerie au pinacle de la sottise (cette intro devrait suffire à décourager le fan de m6 et son mini dico robert offert par la production sous forme de fiche)Au départ la stratégie éditoriale de M6 était de considérer qu’il ne fallait pas flamber, mais construire patiemment une identité, un style et parier sur des valeurs construites à la maison. Stratégie inverse à celle du duce (Sylvio la Berlue) qui avec la défunte LaCinq avaitparier sur stars et paillettes.
Et la tite chaîne, en voulant pas se prendre pour le gras Tf1 et sa fausse jumelle maigrichonne france 2, a en effet réussi à s’installer dans le PAF, le paysage audiovisuel francais.
Mais voila, la chaîne s’est enfermée sur son petit cercle. Les invités des émissions sont les animateurs des autres émissions. Laurent Boyer achève sa transformation en Jacques-Pascal Sevran-Martin des djeun’s en squattant la semaine comme un dimanche en ayant remis au goût du jour l’école des fans de rien avec son graîne de stars: hymne à la pédophilie sournoise d’une prostitution de mioches à peine pré-pubère. N’allez pas me dire que j’exagère, qu’est-ce qu’Alizée, une mineure qui chante gourmandises à faire damner un monstre violeur de l’espace dans une manga hentai?
Mais attention M6 ne fait pas que de l’auto-reproduction d’animateur, M6 fait de l’auto-reproduction de starlettes. J’ai déjà cité Alizée, mais que pensez des L5, dont la préfabrication a servi à créer le phénomène en récupérant les castées délaissées pour remplir d’autres galettes ou redevenir fans et fannées, fades et fardées.
Depuis l’an dernier, M6 va même au plus loin dans la proximité avec son public et sa starisation du néant. Ben voui c’est loftstory: Prenez des cons à l’image du fan cible et éliminez les par ordre de connerie croissante pour en faire les animateurs et chanteurs stars de l’an prochain.
Bref à s’auto-reproduire entre les pubs, la consanguinité bas son plein et le neunisme devient l’idiologie de la chaîne.
Les émissions de plus en plus creuses n’en finissent plus d’annoncer qu’après la pub on va voir ce qu’on va voir. Circuler, c’est triste comme une mélodie de faux film de cul un dimanche soir, c’est flou comme une mauvaise branlette filmée en infra rouge.
Alors c’est promis comme pour d’autres chaines, je crois que je vais déréglé le bouton.
MacLuhan disait que le médium était le message. Il a peut-être pas fondamentalement tort si nous le contemplons tels qu’il nous est vendu.
Mais avant le télélavage de cerveau, on peut se bouger un chouya pour ne pas finir télégénétiquement modifié.
D’ailleurs voici quelques liens pour donner un autre éclat à sa lucarne, pour ouvrir sur la curiosité.