Valou passe sa thèse

Je me demandais si cet annonce devait se faire dans les coins pour refaire le monde ou dans la rubrique n’importe koi, où que sais-je encore. Quand même, on passe pas des années à faire n’importe koi, on y passe beaucoup plus de temps, c’est au moins ce que l’on peut retenir de l’histoire de l’humanité. En tout cas voili pas qu’une autre membre de la tribu décide enfin d’en finir avec sa thèse. De quoi ca cause…

Comme toute thèse, d’un sujet hyper-important pour qu’une personne s’y consacre avec passion et luminosité. Pour les autres va savoir. La thèse n’est elle pas un fabuleux parcours initiatique dans les méandres de la pensée. Un cheminement pour comprendre et chercher à se découvrir au risque de s’exposer. Un travail de longue haleine qui éprouve tout sur son passage lancinant pour au bout du chemin atteindre une sensation peut-être rare: Etre aller au bout d’une idée, au limite de soi.

Ce ne serait plus alors un chemin initiatique si on arrivait au bout… Au bout d’une étape voyons, une étape qui est comme l’illustration que l’on peut en d’autres circonstances d’autres circonstances tenir la détermination d’une idée pour la faire avancer, pour lui donner corps et le lendemain sens.

Le parcours est usant pour les autres et pour soi, mais il permet de s’ouvrir à l’acceptation d’un monde de paradoxe, toujours en mouvement et où chaque jour mérite de se remettre en cause.

En tout cas en ce 20 Décembre 2001 Valou en fini avec cette étape et vous en saurez un peu plus sur sa thèse et l’errance sur http://these.free.fr et beaucoup plus si vous venez assister a sa soutenance publique.